Hé oui, j'aime les EDTV : parce qu'ils peuvent renseigner l'enfant (handicapé ou non) sur les activités de la journée (en préparant un futur "agenda") mais encore et surtout, car il permet aux enfants de comprendre des notions bien abstraites que sont : les moments de la journée, les jours de la semaine, les mois et les années qui passent ...

 

Un EDTV est réfléchi individuellement : il existe de nombreux supports disponibles sur le net, le tout est de ne pas trop tout combiner dans tous les sens et de penser au plus adapté à cet enfant au moment même où on le met en place et au plus cohérent pour notre objectif à long terme (rester sur un EDTV journée ou bien proposition d'agenda écrit à terme?)

En installation, je propose toujours de ne présenter à l'enfant que LA JOURNEE en cours (voire meme dans certains cas juste l'activité en cours ...) et je la présente horizontalement sous la forme d'une bande (certains préfèrent verticalement car plus "logique" pour les enfants mais je préfere préparer le gauche-droite de la lecture). Evidemment, jamais sur 2 lignes comme j'ai deja pu le voir dans des scenarii qui se voulaient simples.

Afin de borner les moments de la journée j'attribue des couleurs : le matin en vert, le midi en jaune, l'apres midi en orange de plus en plus rouge pour le soir et le bleu foncé pour la nuit. Ce sont les couleurs utilisées par les synoptes (voir ci-dessous trouvé sur le blog "Merci qui?")

synopte

 

Il y a quelques règles d'or à respecter QUAND ON COMMENCE l'utilisation d'un emploi du temps visuel :

-- que les pictogrammes soient connus et compris de l'enfant (c'est idiot mais je vois souvent des EDTV dont les enfants ne connaissent/comprennent pas la moitié de ce qui est mis!!)

-- 3 pictogrammes seront là en permanence, par exemple repas de midi + repas du soir + dodo au lit par exemple. Ce sera une facon de se répérer en avant/après.

-- un minimum de pictogrammes dans un 1er temps : 3 suffisent!

-- la pertinence des activités : plus vous aurez des activités "marquantes et changeantes" plus votre EDTV sera compris facilement par l'enfant.
Par exemple : "courses" dans le vert + "manger" dans le jaune + "piscine" dans l'orange + "repas" dans le rouge + "lit" pour la nuit.
Si mamie passe tous les soirs, inutile de la représenter dans l'EDTV car elle va saturer les infos, si elle ne passe qu'une fois par mois, là, c'est interessant de la faire figurer.
Hé oui dans un 1er temps ce sont les activités qui vont permettre à l'enfant de comprendre l'EDTV et non l'inverse. Il faudra afficher les activités/évenements rares, quitte à en organiser spécialement pour faire comprendre l'EDTV.

-- laisser l'EDTV à jour en permanence : ne pas laisser la journée de la veille trainer le lendemain car ca embrouille l'enfant et casse les apprentissages posés jusqu'alors. Si vous n'avez pas le temps de mettre à jour, laisser vide ou alors reportez l'apprentissage de cette compétence à plus tard.

 

D'un point de vue plus matériel :

Tout est possible : les supports : tableau magnétique, toile bon marché, planche de bois, ...) ainsi que les méthodes d'accroches : scratch, colle repositionnalbe, aimants, ... L'important est qu'il soit un peu attractif mais sans trop de fioritures qui noieraient les vraies informations pertinentes.

Pour le 1er EDTV je propose tout simplement des feuilles de couleurs plastifiées : vous aurez besoin d'une verte, une jaune, une orange et une bleue. Découpage, plastifiage, scotchage et velcrotage plus tard vous aurez un EDTV tout neuf!

En ce qui concerne les pictos : il est important de bien les choisir, que l'enfant comprenne bien de quoi il s'agit : privilégiez une photo de sa maison plutot qu'un schéma de maison qui ne serait pas forcément clair pour lui. Pensez toujours à prévoir la suite : la taille des photos pourra etre réduite au fur et à mesure pour laisser place à l'écriture seule dans quelques années.

 

 Voici un exemple d'un EDTV autogéré dans la chambre d'un enfant:

photo ETV legendéDans l'EDTV ci-dessus, les images sur les pictos vont etre estompées voire supprimées au profit de mots écrits car cet enfant est entré depuis dans la lecture. On note la répétition de plusieurs picots dans la semaine : les pictos peuvent se multiplier car cet enfant a compris depuis longtemps le fonctionnement et peut donc accueillir une multitude d'infos sans être détouté.